Risque routier professionnel : des chiffres-clés pour sensibiliser à la première cause de mortalité au travail

Le ministère du Travail et le ministère de l’Intérieur, ainsi que la Caisse nationale d’assurance maladie (CNAM), la Mutualité sociale agricole (MSA), Santé publique France, et l’Unité Mixte de Recherche Épidémiologique et de Surveillance Transport Travail Environnement (UMRESTTE) publient l’ « Essentiel du risque routier professionnel », un document présentant les chiffres clés relatifs à ce risque qui demeure la première cause de mortalité au travail.

Lire la suite ici.

Protocole national pour assurer la santé et la sécurité des salariés en entreprise face à l’épidémie de COVID-19

Le protocole national pour assurer la santé et la sécurité des salariés en entreprise face à l’épidémie de la Covid-19 est un document de référence pour assurer la santé et la sécurité des salariés et la poursuite de l’activité économique.
Il a été actualisé le 18 mai dans le cadre des dernières évolutions dans la stratégie de lutte contre l’épidémie.
Le protocole précise notamment les règles applicables aux entreprises dans le cadre de la campagne de vaccination en cours ainsi que pour la reprise d’activité de certains secteurs à partir du 19 mai.

Lire la suite ici.

OUTIL D’AIDE À LA CONCEPTION MAVIMPLANT: REPENSER LES ESPACES DE TRAVAIL AFIN DE RESPECTER LES NOUVELLES RÈGLES DE DISTANCIATION

Dans le cadre de la prévention des risques de transmission de la Covid-19, les entreprises peuvent s’appuyer sur Mavimplant, outil en ligne comprenant un logiciel de création de locaux en 3D, pour repenser leurs espaces de travail et ainsi, limiter les contacts entre les salariés.

Lire la suite ici.

Marché Consommation d’aliments et de boissons prévu pour une expansion rapide au cours de la période de prévision 2020-2027

Les eaux usées : un potentiel biogaz encore sous-exploité en Europe

Un groupe de travail dirigé par la European Biogas Association (EBA) a évalué le potentiel de biogaz contenu dans les eaux usées en Europe. Leur évaluation a mené au chiffre de 142 TWh par an.

Les industries des biocarburants sont les principaux contributeurs (bioéthanol, biodiesel), suivis par les industries agroalimentaires des huiles ou laitières, par exemple. Lorsque ces eaux sont épurées par voie aérobie, la biométhanisation présente l’avantage de diminuer la dépense énergétique liée à l’aération des eaux, mais aussi de réduire le volume des boues produites. La filière peut même devenir productrice nette d’énergie.

Pour en savoir plus, cliquez ICI.

 

Stor’Hy, un projet de stockage d’hydrogène dans la région Grand Est

Storengy, filiale d’Engie spécialiste du stockage de gaz naturel et du développement des gaz renouvelables, développe les besoins de stockage de l’hydrogène dans différentes régions où elle est déjà implantée. En Grand Est, la société lance le projet Stor’Hy à Cerville près de Nancy. « Les besoins de stockage de la filière hydrogène sont différents de ceux du gaz naturel. Ils nécessitent la création de cavités de plus petite taille, adaptées aux besoins du marché de l’hydrogène d’aujourd’hui et modulables pour ceux de demain », explique le spécialiste.

Pour en savoir plus, cliquez ICI.