Biocarburants : TotalEnergies et Veolia envisagent une production à partir de microalgues

Le géant français de l’énergie TotalEnergies et le spécialiste du traitement de l’eau et des déchets Veolia ont annoncé le 6 juillet 2021 leur collaboration. L’objet de ce partenariat est l’accélération du développement de la production de microalgues à partir de CO2. L’objectif final est la production de biocarburant dit de troisième génération. Cette collaboration intervient moins d’une semaine après l’annonce de l’abandon de l’huile de palme dès 2023 du président de TotalEnergies.

Pour en savoir plus, cliquez ICI.

Cosmétique : Metex Nøøvista et DSM commercialisent du PDO

La filiale de Metabolic Explorer, Metex Nøøvista, et le chimiste néerlandais Royal DSM ont annoncé le 12 juillet 2021 le lancement de la production commerciale de 1,3 propanediol (PDO) de grade cosmétique. Commercialisé sous le nom de Tilamar PDO with Nøøvista, ce produit est issu à 100 % de matière première végétale et sans OGM.

Pour en savoir plus, cliquez ICI.

Bilan très positif pour les dix ans de la chaufferie biomasse Nestlé de Challerange

Le groupe Nestlé c’est cinq milliards d’euros de chiffre d’affaires, plus de 13 000 collaborateurs, vingt sites industriels en France. Depuis 2010, Nestlé France a entrepris d’installer dans ses usines des chaudières biomasses en remplacement de chaudières au fioul. L’usine de production de poudre de lait de Challerange dans le département des Ardennes, Grand Est a été le premier site industriel du groupe Nestlé à faire le choix de la biomasse, le premier d’une longue série, symbole d’une vision sur le long terme.

Pour en savoir plus, cliquez ICI.

Suez et Airex Énergie accélèrent la production industrielle du biochar

Suez et Airex Énergie, producteur canadien de biochar, s’associent pour industrialiser la valorisation des résidus de biomasse inexploités en biochar (forme stable du carbone organique). Ce combustible renouvelable est utilisé pour la fertilisation des sols urbains et agricoles.

Pour en savoir plus, cliquez ICI.

Solvay lance son premier fil textile partiellement biosourcé

Le groupe belge Solvay lance son premier fil en polyamide 5,6 partiellement biosourcé, Bio Amni. Il est la dernière édition de la gamme de fibres textiles durables du groupe. Il sera entièrement produit dans l’unité industrielle textile de Solvay au Brésil.

Pour plus d’information, cliquez ICI.

Énergies renouvelables : un premier trimestre 2021 en demi-teinte

Au 31 mars, 210 mégawatts (MW) de capacités de production éolienne supplémentaires ont été raccordés, soit 19 % de moins qu’au cours de la même période en 2020, indique le tableau de bord publié par les services statistiques du ministère de la Transition écologique. Plus de 13 gigawatts (GW) de projets sont en cours d’instruction.

Pour en savoir plus, cliquez ICI.

Bioplastiques : Lactips met l’accent sur l’innovation

Le spécialiste français des bioplastiques solubles Lactips a mis au point plusieurs applications produits pour continuer à attaquer à de multiples niveaux la problématique des plastiques polluants.

Pour en savoir plus, cliquez ICI.

Lignine : Avantium et Roelofs construisent une route biosourcée

Le spécialiste de la chimie renouvelable Avantium a annoncé la construction de la première route en biobitume aux Pays-Bas. C’est la société Roelofs qui est en charge des travaux, et elle utilise de la lignine, produite par Avantium, comme substitut au bitume traditionnellement utilisé dans l’asphalte.

Pour en savoir plus, cliquez ICI.

Les eaux usées : un potentiel biogaz encore sous-exploité en Europe

Un groupe de travail dirigé par la European Biogas Association (EBA) a évalué le potentiel de biogaz contenu dans les eaux usées en Europe. Leur évaluation a mené au chiffre de 142 TWh par an.

Les industries des biocarburants sont les principaux contributeurs (bioéthanol, biodiesel), suivis par les industries agroalimentaires des huiles ou laitières, par exemple. Lorsque ces eaux sont épurées par voie aérobie, la biométhanisation présente l’avantage de diminuer la dépense énergétique liée à l’aération des eaux, mais aussi de réduire le volume des boues produites. La filière peut même devenir productrice nette d’énergie.

Pour en savoir plus, cliquez ICI.

 

Stor’Hy, un projet de stockage d’hydrogène dans la région Grand Est

Storengy, filiale d’Engie spécialiste du stockage de gaz naturel et du développement des gaz renouvelables, développe les besoins de stockage de l’hydrogène dans différentes régions où elle est déjà implantée. En Grand Est, la société lance le projet Stor’Hy à Cerville près de Nancy. « Les besoins de stockage de la filière hydrogène sont différents de ceux du gaz naturel. Ils nécessitent la création de cavités de plus petite taille, adaptées aux besoins du marché de l’hydrogène d’aujourd’hui et modulables pour ceux de demain », explique le spécialiste.

Pour en savoir plus, cliquez ICI.