Les eaux usées : un potentiel biogaz encore sous-exploité en Europe

Un groupe de travail dirigé par la European Biogas Association (EBA) a évalué le potentiel de biogaz contenu dans les eaux usées en Europe. Leur évaluation a mené au chiffre de 142 TWh par an.

Les industries des biocarburants sont les principaux contributeurs (bioéthanol, biodiesel), suivis par les industries agroalimentaires des huiles ou laitières, par exemple. Lorsque ces eaux sont épurées par voie aérobie, la biométhanisation présente l’avantage de diminuer la dépense énergétique liée à l’aération des eaux, mais aussi de réduire le volume des boues produites. La filière peut même devenir productrice nette d’énergie.

Pour en savoir plus, cliquez ICI.