Poudres durables : Comme alternative à la protéine de lactosérum, Gymsect propose la protéine de grillons

Simple comme Bonjour teste les yaourts en vrac chez Monoprix

Le Collectif Simple comme Bonjour propose dès aujourd’hui son yaourt bio, local et fermier en vrac au rayon trad crémerie de cinq supermarchés Monoprix parisiens. Une nouvelle expérience pour les consommateurs qui peuvent acheter la quantité souhaitée, ramenée à la maison dans leur propre contenant réemployable.

Plus d’informations Ici

Carbiolice obtient la certification home-compost pour des emballages rigides

La filiale de Carbios vient d’obtenir la certification « OK Compost Home» pour les emballages rigides contenant 70 % de PLA et 5 % de son additif Evanesto. Une avancée pour ces pots et barquettes qui ne pouvaient, jusqu’alors, prétendre qu’au compostage industriel.

Plus d’informations Ici

Le papier se décline sur tous les marchés

Encore trois exemples de lancements récents illustrent la réduction des plastiques dans les emballages avec une substitution totale ou partielle par du papier : la salade Les Crudettes, les bonbons Krema et le jambon Madrange.

Plus d’informations Ici

Des mesures pour renforcer la qualité de l’alimentation en restauration collective

Julien Denormandie, ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, a annoncé, à l’occasion du salon Restau’Co (Paris), de nouvelles mesures pour renforcer la qualité de l’alimentation en restauration collective.

« Mon combat, c’est la qualité de l’alimentation dans nos cantines. Pour cela, nous devons permettre à nos enfants de manger plus de produits frais et de produits locaux. C’est pour cela que nous agissons à tous les niveaux, en renforçant la transparence sur l’origine des viandes, en donnant l’exemple au niveau de l’État mais aussi en investissant massivement grâce au plan France Relance » commente Julien Denormandie, ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation.

Plus d’informations Ici

Chimie du bois : l’écorce de bouleau valorisée en cosmétique par une start-up finlandaise

La start-up finlandaise Innomost a levé un financement de 5 millions d’euros pour son unité pilote de valorisation d’écorces de bouleau issues de l’industrie papetière.

Une alternative aux produits pétrosourcés

Dans la plupart des industries de la première transformation du bois (scieries, papeteries, etc.), l’écorce est un coproduit de faible valeur qui finit généralement valorisé en paillage ou en énergie. Innomost, une start-up finlandaise fondée en 2016, s’est associée avec le groupe nordique Metsä afin d’utiliser comme matière première dans ses procédés les écorces de bouleau issues de la production de pâte à papier.

Pour en savoir plus, cliquez ICI.