L’Anses met à disposition les données de son étude sur les expositions alimentaires aux substances chimiques des enfants de moins de trois ans

Surveillance alimentaire dans l’UE: plus de transparence et une meilleure prévention des risques