Fleury Michon et Vallégrain inaugurent une ferme pilote de porcs bio français

Le manque de porcs bio français est un vrai frein au développement de charcuteries bio. Dans ce cadre, Fleury Michon cherche depuis plusieurs années à implanter en filière en France afin de sécuriser son approvisionnement. C’est chose faite avec un élevage mis en place à Théligny avec Vallégrain.

La suite ici.

Cristaline lance le premier bouchon dévissable solidaire sur une eau gazeuse

Quatre ans après avoir équipé ses bouteilles d’eau plate d’un bouchon solidaire, Cristaline relève le défi sur son eau gazeuse. Elle lance, avec l’aide de son fournisseur Betapack, le premier bouchon à vis solidaire du marché des boissons gazeuses.

Lire la suite ici.

BASF et BillerudKorsnäs coopèrent dans les multicouches compostables

Le chimiste allemand et le papetier suédois proposent une solution barrière pour le conditionnement de produits alimentaires. –

Un papier, un bioplastique et une colle, le tout étant compostable à domicile et apte au contact alimentaire : le multicouche développé par BASF et BillerudKorsnäs se présente en tant qu’alternative aux complexes d’origine fossile. Le matériau se compose plus précisément du papier ConFlex Silk, un kraft compostable de BillerudKorsnäs, d’une couche de scellage en Ecovio, un biopolymère certifié compostable à domicile et partiellement biosourcé de BASF et de l’adhésif à base d’eau Epotal Eco 3675 X qui permet de sceller le film au papier et qui est également produit par BASF. Le complexe possède de bonnes propriétés barrière, « pouvant être ajustées individuellement » en fonction des produits qu’il est destiné à conditionner : biscuits, glaces, barres de céréales, produits laitiers mais aussi viande, poisson et fromage vendus au rayon frais. Il résiste à la perforation, présente une bonne imprimabilité et aptitude au thermoscellage et peut être traité sur des machines d’emballage standard

Lire la suite ici.

L’ANIA et BWT France, partenaires stratégiques, accompagnent les entreprises de l’alimentation dans leur maîtrise globale du cycle de l’eau.

Présente à tous les niveaux des processus industriels, l’eau et ses usages sont l’un des enjeux-clés de l’industrie. De l’eau, de sa qualité et de sa bonne gestion, dépendent à la fois la sécurité sanitaire des processus de production, la performance énergétique des sites et leur impact environnemental.

Quels sont les risques sanitaires liés aux usages de l’eau pour les sites industriels et leurs écosystèmes ? Quels sont les types d’eaux concernés et quelles sont les approches de la maitrise microbiologique de l’eau dans l’industrie ? Y a-t-il une alternative au chlore prêt-à-l’emploi qui nuit aux installations et à l’environnement ?

Lire la suite ici.

Nestlé Waters investit 17 millions d’euros sur son site de Vittel-Contrexéville

Nestlé Waters prévoit de mettre en service au premier semestre 2022 une nouvelle ligne de conditionnement aseptique sur son site vosgien. Un investissement de 17 M€ qui vise à accélérer son développement sur les eaux fruitées et infusées bio.

Lire la suite de l’article ici.

Le verre cloué sur le totem de la consigne

 Le verre cloué sur le totem de la consigne

Reprenant à la lettre une mesure de la Convention citoyenne pour le climat, le gouvernement s’engage à « généraliser » la consigne des emballages en verre en 2025. Un pari risqué ?

Lire la suite ici.

Sodebo et Brioches Fonteneau cherchent des solutions disruptives

Les deux entreprises vendéennes s’associent à l’accélérateur de start-up Miam pour trouver les emballages de demain ou des alternatives au plastique. –

L’emballage est la priorité de Miam, l’accélérateur de start-up dédié à la « foodtech » piloté par Startup Palace. Qui, pour cette première saison, reçoit le soutien de deux industriels vendéens, Sodebo et Brioches Fonteneau. L’objectif est de répondre de manière collaborative aux grands défis de l’industrie agroalimentaire à travers le développement de « solutions disruptives », selon Samuel Guyomard, le responsable de la recherche et du développement de Sodebo, pour mieux manger dans le plus grand respect de l’environnement. Ouvert jusqu’au 3 janvier 2021, l’appel à candidatures s’adresse aux start-up européennes « plutôt matures », « qui ont déjà une solution testée, une équipe ainsi qu’un début de traction ». Les deux jeunes entreprises innovantes sélectionnées par Sodebo et Brioches Fonteneau, en février 2021, seront soumises à un programme intensif aux côtés des deux industriels durant neuf mois, « avec un suivi très serré, des points hebdomadaires, des ateliers collectifs, de l’accompagnement individuel ou encore des points de passage trimestriels ». Les résultats de ces travaux devraient arriver dans les rayons en 2022 ou 2023.

Lire la suite ici.