Nouvelles protéines : Yeasty remporte l’European Protein Connect Challenge

Pour la deuxième édition du challenge de Protéines France dédié aux start-up innovantes des nouvelles protéines, le jury a sélectionné Yeasty parmi 24 candidats internationaux.

Plus d’informations Ici

Algama passe à l’échelle industrielle

La société spécialisée dans les produits alimentaires à base d’algues vient de boucler un tour de table de 13 millions d’euros. Ce financement va permettre d’ouvrir une usine à Liège en Belgique.

Plus d’informations Ici

Le gouvernement lance une concertation sur la consigne des bouteilles en plastique

Une concertation sur la consigne des bouteilles en plastique rassemblant 70 acteurs du secteur sera lancée le 30 janvier, alors que la loi Agec prévoit qu’une décision soit prise à ce sujet en juin 2023.

Plus d’informations Ici

44 % des Français ont consommé des produits aux protéines végétales en 2022

Ayant fusionné avec le GEPV, Protéines France reprend son baromètre sur les protéines végétales. En 2022, ces dernières ont gagné en notoriété. Retour sur les derniers chiffres.

Plus d’informations Ici

Cas de listérioses : retrait-rappel de spécialités végétales au lait d’amande et noix de cajou Jay & Joy (alternatives végétales aux fromages et foie gras)

Les autorités sanitaires ont été informées de la survenue en France de 5 cas graves de listériose, dont 4 chez des femmes enceintes ayant présenté des accouchements prématurés. Ces 5 personnes, infectées par la même souche de Listeria, ont signalé des symptômes entre avril et décembre 2022. […]

Ces investigations ont révélé des irrégularités de l’entreprise, notamment concernant la maitrise du risque de contamination microbiologique des produits fabriqués au sein de l’usine. Par conséquent, un arrêté préfectoral, visant à la suspension de commercialisation de tous les produits stockés et fabriqués dans l’usine a été pris le 16 janvier 2023.

Lire la suite ici. 

 

 

Re-use : l’ABEA cherche l’information à la source, en Belgique

La réutilisation des eaux usées traitées pour un nouvel usage apte au contact alimentaire se pratique depuis dix ans en Belgique. Outil clé pour faire face au risque sécheresse, la stratégie a prouvé sa maturité technologique et sa sécurité sanitaire.

La disponibilité de la ressource eau pour répondre aux besoins des différents usagers, dont l’industrie agroalimentaire, devient de plus en plus critique en Bretagne, en témoignent les trois mois de crise sécheresse de cet été. La raréfaction de cette ressource exige donc des industriels de repenser leur usage de l’eau. C’est sur cette thématique que l’ABEA (Association Bretonne des Entreprises Agroalimentaires) et Aquaprox I-Tech, partenaires depuis 2021, ont organisé un voyage d’étude en Belgique, avec plus d’une vingtaine d’industriels, mais également un représentant de l’Association Nationale de l’industrie Agroalimentaire (Ania), de la CCI de Bretagne et d’Adria Food Law.
L’objectif : partager l’expérience technologique du groupe Aquaprox et faire le point sur la règlementation mises en place en Belgique relative à la réutilisation des eaux usées traitées pour un nouvel usage apte au contact alimentaire dans le process industriel. L’ABEA et ses adhérents se mobilisent depuis quatre ans auprès des autorités compétentes, pour que cette pratique soit autorisée en France. A la clé : une économie de plusieurs millions de mètres cubes d’eau chaque année.

Lire la suite ici. 

Recyclage : les filières PSE et XPS s’organisent autour de Créa-Styr

Dix organisations et acteurs du secteur se fédèrent autour de Créa-Styr. Cette feuille de route vise au développement d’une filière de recyclage française des emballages en polystyrène expansé (PSE) et en polystyrène extrudé (XPS), collectés en France d’ici 2025.

Plus d’informations Ici