Le projet DEFI-Laine a été introduit dans le cadre du programme opérationnel de coopération transfrontalière Interreg VA « Grande Région » 2014-2020. La Grande Région est composée des départements français de Meuse, Moselle, Meurthe-et-Moselle et Vosges, des provinces wallonnes de Liège et Luxembourg, du Grand-Duché du Luxembourg, et des länder allemands de Rheinland-Pfalz et Saarland).

Contexte, enjeux et objectifs

Actuellement, la laine de mouton produite en Grande Région est majoritairement exportée en Asie à bas prix, puis rachetée sous forme de produits finis. Cette matière première est devenue un coût pour les exploitations ovines, et la valeur ajoutée apportée par sa transformation échappe au territoire. Ces deux points concourent à mettre en difficulté la filière ovine, pourtant nécessaire à notre alimentation, à la préservation de la biodiversité et à l’entretien des paysages.

Toutefois, bien que le secteur textile soit sinistré et délocalisé, il existe encore de nombreux artisans et PME aux savoir-faire de haut niveau. Par ailleurs les consommateurs sont demandeurs de produits sains, biosourcés et locaux qui pourraient contribuer à l’économie de leur territoire.

Face à ce constat, 12 partenaires belges, français et grand-ducaux ont décidé de monter ensemble le projet de coopération européen INTERREG DEFI-Laine. Sa finalité est la création d’une filière pérenne de valorisation locale de laines produites en Grande Région.

Trophées étudiants DEFI-Laine

Le vendredi 2 avril dernier s’est déroulé le jury des Trophées étudiants DEFI-Laine. 

Pour rappel les Trophées étudiants DEFI-Laine ont pour objectif de démontrer l’attractivité du matériau laine et sa capacité à susciter l’innovation. 

Pour cela, les étudiants ont eu à relever le challenge suivant : développer, de l’idée au prototype, des produits ou concepts innovants intégrant de la laine de la Grande Région.  

Cette journée a permis aux participants de présenter leur projet et de définir les lauréats des différentes catégories, ainsi que le coup de cœur du jury. 

Voici une brève présentation des lauréats et du coup de cœur de cette 2ème édition des Trophées étudiants DEFI-Laine : 

Zian DELAITE pour la catégorie accessoire du Lycée Emile Gallé avec le projet Good-Trench. 

 

Élève au Lycée Emile Gallé à Thaon-Les-Vosges, Zian DELAITE a créé un accessoire non pas 2, ni 3, ni 4, mais 5 en 1. A l’aide de feutre de laine, de fermetures éclairs, et de beaucoup d’imagination, ce Good-Trench peut se transformer, en veste longue ou courte sans manche, et en sac en utilisant la ceinture pour les anses. La créativité n’est pas passée inaperçue aux yeux des membre du jury qui ont su le récompenser. 

Gaspard BAILL, Gabriel BRANCHE, Julie JEAN et Alexis LAURENT, pour la catégorie innovation de l’ENSGSI pour le projet Formalaine. 

Ce DIY (Do It Yourself = Fait maison) créé par les étudiants de l’ENSGSI est une box contenant un moule en PET (à base de bouchons recyclés), de la laine, des conseils d’utilisation et une recette de colle naturelle. Cet ensemble se prénomme le FormaLaine. Le prototype présenté lors du jury permet de créer un abat-jour. Cependant la technologie utilisant une machine 3D pour former le moule permet la création d’autres formes. La réalisation d’une étude marketing leur a permis de cibler précisément le marché visé et la concurrence afin de proposer un positionnement. De part ces aspects techniques avec l’utilisation d’une imprimante, l’élaboration d’une colle naturelle, et par l’aspect environnementale réfléchis de chaque étape de fabrication, cette création innovante a pu susciter l’intérêt du jury. 

Marie-Anne BROUARD, Alexia HILLENBLINK, Sarah JEANDEL et Caroline VINCENT pour la catégorie design du Lycée Henri Loritz pour le projet AISORA .

Ce sac modulable en feutre de laine regroupe plusieurs fonctions. Dans un premier temps les étudiants du Lycée Henri Loritz ont concentré leur recherche sur les propriétés protectrices de laine dans un environnement extérieur. Ainsi pluie, chaleur, soleil, toutes ces contraintes pouvant altérer un bon repas, seraient levées par l’utilisation de ce sac AISORA. L’aspect pratique a été approfondi et le design créé permet de le déplié et replié pour différents usages (dessous de plat, surface au sol, corbeille à fruit, sac à main ou à dos…). Cette innovation se voulant créatrice de partage a su convaincre le jury. 

Emma SENEGAS pour la catégorie vêtement de HELMO pour le projet Tunique à module.

Cette tunique en feutre gris et noir permet à l’utilisateur de personnaliser son usage. Le haut de la tunique est neutre, viennent ensuite s’assembler des modules de la façon que l’utilisateur le souhaite. L’appropriation et la personnalisation sont les points forts de cette tunique. L’idée pourrait être détourner pour d’autres vêtements, comme un short devenant un pantalon. De plus les modules assemblés peuvent être utilisés comme éléments de décoration, tapis de sol. Ce prototype pourrait se voir diversifier avec d’autres couleurs et formes.  

 

Ysaline MULLER pour la catégorie accessoire de HELMO pour le projet Le Messager. 

Ce plastron en base de laine feutrée permet d’isoler du froid et d’assurer la respiration de la peau. Il peut y être ajouter des capuches amovibles en fonction des conditions météos extérieures. La laine étant majoritaire dans ce prototype, de la gabardine, de la polaire et du lyocell ont été tout de même ajoutés remplissant chacun une fonction précise. L’aspect léger, amovible et naturel de cet accessoire répond à des utilisateurs variés allant du coureur au pécheur du dimanche. 

Et félicitations au projet Bruzi Årdant de Emeline NIHOUL qui a su étonner les membres du jury et remporter le prix coup de cœur du jury ! 

Cette création est un hommage aux ouvriers liégeois du XIXème siècle qui risquaient leur vie quotidiennement pour extraire le charbon des mines wallonnes. Émeline NIHOUL a décidé de créer un casque de mineur en laine anthracite de taille surdimensionnée accompagné d’un sarrau. « Bruzi årdant » en wallon signifie « braise ardente ». Rien n’a été laissé au hasard : la couleur de feutre rappelle le charbon présent sur les vêtements et la peau des mineurs, la corde orange représente le câble de la lampe frontale et la Meuse. Cette création et le discours l’accompagnant lors du jury lui a permis d’être nommée coup de cœur de cette deuxième édition des Trophées étudiants DEFI-Laine. 

Un grand bravo à tous ces innovateurs ! Tous les projets seront valorisés au travers d’une exposition au Musée/Atelier du Feutre à Mouzon à partir de mi-août prochain. Les lauréats et le coup de cœur du jury seront invités à tenir un stand lors d’un salon professionnel de la laine prévu le 15 octobre prochain !