Enquête sur l’utilisation de l’eau dans l’IAA (phase I-1)

Dans un contexte global marqué par le changement climatique, l’eau est devenue un enjeu clé pour l’industrie agro-alimentaire, à la fois en termes de performance industrielle, d’économie, de risque de pénurie ou de tensions sur la ressource, et d’image.

En octobre 2020, HYDREOS et Agria Grand Est (association d’entreprises agro-alimentaires) ont conjointement lancé une étude co-financée par l’Agence de l’eau Rhin-Meuse et portant sur la gestion de l’eau dans l’industrie agro-alimentaire.

Dans le cadre de la phase I de l’étude, intitulée « Etat des Lieux des consommations d’eau et analyse quantitative et qualitative des rejets », une enquête a été réalisée auprès d’une cinquantaine d’entreprises de l’industrie agro-alimentaire. Ce questionnaire s’est structuré autour des thèmes suivants : sensibilité à la thématique eau ; volumes et usages de l’eau ; nettoyage et recyclage de l’eau ; analyse et traitement de l’eau.

Nous vous proposons de retrouver dans l’infographie les résultats clés de cette enquête :

  • De nombreuses entreprises ont dépassé le stade de la sensibilisation et de la prise de conscience concernant les enjeux liés à l’eau dans le secteur agroalimentaire. Elles ont ainsi initié une véritable dynamique d’amélioration continue pour répondre à ces enjeux quantitatifs (consommation) et qualitatifs (traitement et rejets).
  • La prise en compte de ces enjeux et la mise en place d’actions concrètes permettront d’atteindre des résultats étroitement liés. La réduction de la consommation et de la charge polluante permettra une baisse des coûts liés à la consommation et au traitement de l’eau, tout en réduisant les risques de pénurie ou de mise en demeure. En réduisant la charge polluante, la mise en place de solutions de réutilisation de l’eau sera également facilitée, réduisant à nouveau la consommation. Tout ceci concourt à diminuer le coût complet de l’eau et les impacts sur la ressource.
  • Cependant, malgré la prise de conscience et la dynamique positive observée, le manque de compétences apparait comme un frein pour aller plus loin.

L’enjeu de cette action portée par Agria Grand Est et HYDREOS, avec le soutien financier de l’Agence de l’Eau Rhin-Meuse, est notamment de pouvoir accompagner les entreprises de tous niveaux pour leur donner les moyens de poursuivre sur cette dynamique positive, en vue d’une gestion durable de l’eau.

Contactez-nous pour + de renseignements :

Pierre-Lou CHAPOT
Chargé de projet

06 26 94 43 20

pierre-lou.chapot@iaa-lorraine.fr