Comment limiter les impacts environnementaux d’un produit, tout en gardant ou optimisant sa performance  ? Comment impliquer mon entreprise et mes collaborateurs dans la transition écologique  ? Comment communiquer avec mon consommateur sur un produit à plus bas impact environnemental que précédemment  ? Comment allier performance, optimisation et environnement  ? 

Toutes ces questions que la plupart des entreprises se sont déjà posées trouvent leur réponse dans une démarche concrète : l’écoconception.

En quelques mots : l’écoconception

D’après la norme NF X 30-264 Management environnemental – Aide à la mise en place d’une démarche d’écoconception de 2013, l’écoconception se décrit comme suit : « Intégration systématique des aspects environnementaux dès la conception et le développement de produits (biens et services, systèmes) avec pour objectif la réduction des impacts environnementaux négatifs tout au long de leur cycle de vie à service rendu équivalent ou supérieur. Cette approche dès l’amont d’un processus de conception vise à trouver le meilleur équilibre entre les exigences, environnementales, sociales, techniques et économiques dans la conception et le développement de produits »  

En d’autres termes l’écoconception est une méthode permettant à une entreprise de concevoir un produit performant tout en ayant une réflexion globale sur son cycle de vie afin d’avoir le moins d’impact possible sur l’environnement. 

Concrètement comment je procède ?

Une équipe : tous les corps de métiers de l’entreprise sont concernés par cette démarche. 

Un produit/service : qu’il soit en cours de développement ou déjà sur le marché, la réflexion doit se faire sur un produit/service choisi par l’ensemble de l’équipe projet. 

Un diagnostic : Avant toutes démarches concrètes d’écoconception, un diagnostic vous permet de mettre en avant les axes privilégiés pour écoconcevoir son produit/service. 

Une vision cycle de vie : A chaque étape du cycle de vie du produit (extraction de la matière première à la fin de vie), il est primordial de connaître là où vous avez la possibilité de modifier ou d’ajuster ces étapes. 

 

Et en agroalimentaire qu’elles sont les spécificités ?

Nous pourrions penser que le secteur agroalimentaire n’a la main que sur les étapes recette et process de l’aliment. Au contraire, sa position d’intermédiaire entre l’amont agricole et le consommateur lui permet de travailler sur d’autres axes, tels que le sourcing de la matière première ou encore la fin de vie du produit avec un emballage spécifique. 

 

Comment m’y prendre ?
 

Agria Grand Est, dans l’objectif d’accompagner les entreprises dans leur performance durable, peut procéder à un diagnostic écoconception. A l’issue de ce diagnostic, l’entreprise aura un plan d’action détaillé et une liste des guichets de financement potentiels. 

Contactez-nous pour + de renseignements :

Katia LANNUZEL
Chargée de mission

06 37 81 51 56
katia.lannuzel@iaa-lorraine.fr