L’EFSA confirme les préoccupations sanitaires liées aux dérivés d’hydroxyanthracènes dans les aliments