Plan de relance : l’Ademe dresse un bilan et défend la reconduction des aides

L’Ademe a accordé 282 millions d’euros d’aides dans le cadre du Plan de relance. La décarbonation de l’industrie se taille la part du lion. L’agence espère que certains dispositifs seront reconduits avec le futur plan « France 2030 ».

Ce jeudi 9 septembre, l’Agence de la transition écologique (Ademe) a dressé le bilan des financements qu’elle a alloués dans le cadre du plan France Relance. Les deux tiers des 282 millions d’euros qu’elle a versés sont allés aux projets de décarbonation de l’industrie. Il s’agit d’une première étape qui « va se poursuivre et s’accélérer d’ici à la fin d’année 2021 et en 2022 », explique l’Ademe.
Pour en savoir plus, cliquez ICI.

Un nouvel appel à projets pour encourager l’innovation dans les PME et Startup

La 8ème vague du volet i-Nov du Concours d’innovation et BPI France est lancée. Les candidatures sont ouvertes aux startup et PME jusqu’au 5 octobre 2021. Le Concours d’innovation i-Nov est financé par l’Etat via le Programme d’investissements d’avenir (PIA) et opéré par Bpifrance et l’ADEME. Il permet de soutenir l’émergence accélérée d’entreprises ayant le potentiel pour devenir des leaders …

Pour plus d’informations, cliquez ICI.

Recueil des dispositifs d’aides aux entreprises

L’ADEME met à disposition des entreprises un recueil de son offre (nouveau document phare pour l’ADEME). Retrouvez facilement les fiches produits répertoriées en 4 catégories :

  • financement,
  • conseil et accompagnement,
  • expertise et formation,
  • animation et réseaux.

Appel à Projets : Industrialisation de Produits et Systèmes Constructifs bois et autres biosourcés

L’appel à projets (AAP) « Industrialisation de produits et systèmes constructifs bois et autres biosourcés » est ouvert jusqu’au 14 octobre 2022. Lancé dans le cadre du Programme d’investissements d’avenir, l’AAP est doté de 50 M€ et doit permettre de soutenir la construction de bâtiments avec des produits bois issus de la forêt française.

L’appel s’adresse à l’ensemble des entreprises de la filière bois et autres filières biosourcées afin de leur offrir l’opportunité d’améliorer leurs process de production et de gagner en compétitivité.

Pour en savoir plus, cliquez ICI.

Décarbonation de l’industrie : le Gouvernement élargit le périmètre du guichet de subventions

Le 29 mai, les ministères de l’Économie et de la Transition écologique ont annoncé l’élargissement du périmètre du guichet de subventions destiné à aider les entreprises industrielles à s’équiper pour améliorer leur efficacité énergétique. Pour rappel, dans le cadre du plan de relance, le Gouvernement mobilise 1,2 milliard d’euros dédiés aux projets de décarbonation de l’industrie d’ici 2022. Ce guichet est réservé aux travaux de 3 millions d’euros maximum.

Pour plus d’information, cliquez ICI.

Grand-Est : Opération « premiers-pas » en éco-conception

Les TPE et PME peuvent actuellement bénéficier d’un financement par le programme Tremplin du Plan de France Relance pour la réalisation de pré-diagnostic éco-conception « premiers-pas ».

Pour plus d’information, cliquez ICI, (ou contactez directement Katia LANNUZEL : katia.lannuzel@iaa-lorraine.fr).

Entreprises, avec les financements France Relance, l’ADEME renforce son soutien à l’écoconception

Dans le cadre du Plan de relance, l’ADEME propose aux entreprises françaises un pack d’aides exceptionnelles pour financer leurs démarches d’écoconception.
L’objectif est d’accélérer la transformation des modèles de production et de consommation, et d’aboutir à la mise sur le marché de produits, biens et services à haute performance environnementale.

Pour en savoir plus, cliquez ICI.

Protéines végétales : deux nouveaux guichets en 2021 pour soutenir le développement de la filière

Face au succès du premier guichet ouvert pour soutenir le développement de la filière des protéines végétales, le ministère de l’Agriculture ouvrira, le 17 mai, un deuxième guichet doté d’une enveloppe de 20 millions d’euros. Il permettra d’accompagner l’acquisition d’agroéquipements par les professionnels de la filière des protéines végétales. Il ciblera plus spécifiquement la culture des oléaprotéagineux et des légumineuses fourragères, afin de développer leur consommation et de soutenir la diversité des protéines végétales cultivées en France.

Pour en savoir plus, cliquez ICI.