Vingt-quatre heures après avoir déclaré l’état d’urgence sanitaire en France, le gouvernement a présenté, le 25 mars, les premières mesures adoptées dans le cadre de cette situation d’exception. Les entreprises sont concernées par la plupart de ces 25 ordonnances : elles consistent soit à mettre en œuvre des mesures (nouvelles ou annoncées) de soutien à l’économie, soit à organiser des dérogations (temporaires et majeures) au droit du travail. […]

Lire l’article : Le Journal des Entreprises